Vues de garde et vues de guet

Salut les passeurs ! A côté de l’école, un rêve trop vite devenu un monde en soi, rares sont les lieux identifiés, les moments propices, les espaces-temps où les occasions d’apprendre sont reconnues. Capter la beauté d’un monde habitable n’est presque jamais le but partagé d’un collectif. L’exprimer est une entreprise solitaire qui relève pour l’essentiel de l’énigme, depuis que la raison occulte la magie.

En marge du mystère, des techniques existent pourtant qui s’acquièrent par les pratiques des mots, des idées et des images, entre repérages et révisions. Bienvenue dans l’ère numérique : après 20 ans de conception, reportages de presse et écriture Web, stratégies pédagogiques et enquêtes de terrain, proposer un logiciel d’entraînement au Voir-savoir m’est apparu comme l’étape suivante du parcours. Le concept est mûr avec une surprise de taille : l’émergence d’alternatives dans les groupes ouverts qui apparaissent, en toute situation, quand la logique du milieu ne  bloque pas toutes les issues à l’intelligence collective. Reste à susciter l’attente d’autres futurs comme biens communs, ressources sensibles appelant débats et outils. Nous saurons alors produire une version n + 1 d’un logiciel assez simple pour transmettre et assez spectaculaire pour séduire. Trop de clichés encombrent la piste Penser-créer ; la connexion reste à faire entre les acteurs des projets et ce type d’instruments, inspirés par la vie.

Ce contenu a été publié dans Parcours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.